Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alain callès
  • Le blog de alain callès
  • : Articles et poésies. Point de rencontre pour les amoureux des mots et de leurs couleurs.
  • Contact

Profil

  • alain Callès
  • Publication de livres. "éclats de verre" préfacé et porté en scène par Claude Confortès. "Lettres au plus proche du feu" préfacé par Didier Daeninckx et illustré par Claude Gaisne. Des articles sur différents thèmes, de poésies (notamment
  • Publication de livres. "éclats de verre" préfacé et porté en scène par Claude Confortès. "Lettres au plus proche du feu" préfacé par Didier Daeninckx et illustré par Claude Gaisne. Des articles sur différents thèmes, de poésies (notamment

alaincalles

Recherche

23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 16:00


Pour me retrouver avec mes bouquins sur un stand ou lors d'un spectacle :

  • MONTREUIL SUR LIVRES le samedi 21 mai de 10 à 19h
  • Médiathèque de LA ROQUEBRUSSANNE. (83136)
  • lectures et dédicaces autour de mon livre "L'agonie du temps", suivi d'un pot. le vendredi 27 mai à 19h
  • Le salon du LIVR' OU VERT
  • LA ROQUE d'ANTHERON, festival "Les carnets", les 2 & 3 juillet. Place de la République
  • SAINT CIRGUES EN MONTAGNE (en Ardèche : , lors du festival de la chanson française des 12, 13 et 14 août)
  • PARIS : Théâtre de la vielle grille, Dimanche 18 septembre à 17h, 1 rue du Puits de l'Hermite, 5e. Performance à trois :

Patricia Hue interprétera au piano en intégralité "Regards implicites", oeuvre qu'elle a composée alors que je donnerai des textes suggérés par l'écoute de cet album et que la peintre Isabelle SIMON fera danser ses pinceaux sur la toile durant toute la représentation.

12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 09:52

~Mon dernier livre tout chaud sorti de l'imprimerie :

Un journal qui commence avec l'attentat de Charlie, traverse le quotidien à Montreuil, taquine amoureusement la douceur du soleil, effleure la cambrure des Andalouses, effeuille la cerise le temps d'une chanson en Provence, fête la MAD PRIDE sur le pavé parisien, se termine dans la tourmente qui a suivi le Bataclan et a définitivement assombri l'année...

Côté croc, côté cœur, toujours chroniqueur au plus proche du feu, et le mot en cigale. Vous voyagez à mes côtés tout au long d'une année rude et pas prude, parfois sombre, et toujours riche d'éclats de vie. Un suivi, presque quotidien, d'un écrivain et de ses notes sur l'air du temps. Celui qui n'a pas encore sombré à l'horizon de nos mémoires.

Pour en lire un extrait, il vous suffit de cliquer sur :

http://www.jacquesflamenteditions.com/239-calles-journal-2015/

Pour vous le procurer, c'est simple :

  • chez l'éditeur cliquez sur : http://www.jacquesflamenteditions.com
  • ou auprès de moi : alain.issime@wanadoo.fr et je vous expédie le livre avec une dédicace. (16€ + 2,60€ de port). N'oubliez pas de mettre votre adresse!
  • et bien sûr dans les librairies ou au cours de lectures à venir
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 12:01
Je me permets de vous contacter au sujet du témoignage que nous avons réalisé auprès d'Alain Callès, aujourd'hui très impliqué dans l'association Vie Libre de Montreuil.
Nous avons réalisé ce témoignage dans le cadre de notre média POSITIVOM, et souhaitons le partager avec vous afin qu'il puisse être entendu par le plus grand nombre. Voici le lien pour accéder au témoignage d'Alain :

http://positivom.com/alain-calles/

8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 11:10

~ RÉSERVATION DES JOURNAUX Jacques Flament Editions·mardi 5 janvier 2016 Voici, classées par ordre alphabétique, les couvertures des livres des quatre auteurs qui ont participé au labo 2015 de JFE. Vous pouvez réserver leurs livres (journal de l’année 2015) qui sortira en avril/mai prochain, en vous rendant sur cette page : http://www.jacquesflamenteditions.com/...

3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 14:39

Mon témoignage en quelques minutes, en cliquant sur :

~http://positivom.com/alain-calles/

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 10:54

~~14 novembre, le matin Montreuil

La culture ensanglantée, les lieux de plaisir et d'échanges mitraillés. A la vie, à la mort. Un drap de silence matinal pèse sur les corps interrompus.

Dès hier soir, les cadavres encore chauds, des charognards d'extrême droite envahissaient de leur haine les réseaux sociaux et les excitaient en désignant des boucs émissaires. Il y a des fortunes à faire sur le malheur des uns pour ces haineux héritiers des « Beurre-Oeufs-Fromages », BOF de la période pétainiste.

Ce matin, les cours au Conservatoire de musique de Montreuil étaient annulés. Certes, la sécurité. Mais la meilleure résistance est de sortir, de chanter, d'aller au ciné, de lire, de baiser à gorge déployée. Pour le plaisir que les intégristes haïssent, pour la culture qu'ils veulent étouffer, pour la connaissance qu'ils veulent bâillonner, pour la liberté des esprits et des corps, pour aérer les rêves d'un monde meilleur à façonner de mains d'homme sans attente des dieux et sans crainte de leurs foudres.

Ils ne sont pas nés intégristes, ils le sont devenus. Notre devenir repose au creux de nos mains. Ils veulent faire barrage à la vie ; noyons les sous ses flux inexorables !

19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 16:50
~~Mon nouvel ouvrage "L'AGONIE DU TEMPS", préfacé par SERGE UTGE-ROYO, est sorti.

Il s'agit d'un roman de 160 pages qui se termine de façon joyeuse et bucolique!

Et une postface d'Alain MONTEAGLE remet les pendules à l'heure.

Pour LIRE UN EXTRAIT ,

cliquez sur le lien :

http://www.jacquesflamenteditions.com/wp-content/uploads/2015/05/192LIRE-UN-EXTRAIT.pdf

RÉSUMÉ :

Sur la mort des anciens, sur les décombres d’une société sans souffle et craquelée, l’auteur, Alain Callès, laisse courir son imagination et l’espoir qu’elle attise. Indompté tel un coquelicot au cœur noir et à la cape rouge, le personnage principal abandonne à la mort ses parents et laisse à la folie la part du feu. Retourné dans son village d’enfance, La Roquebrussanne, il y reconstruit le monde qu’il avait rêvé, celui d’une utopie, avec la poésie sans entrave en guise d’étendard pour défier l’éternité.

Les mots, parfois clairsemés d’expressions provençales, bâtissent en fin d’ouvrage un monde doux de plaisirs et de liberté.

Au bout du soleil, l’espoir.

Pour vous le procurer :

chez l'éditeur :

cliquez sur : http://www.jacquesflamenteditions.com

ou auprès de moi :

alain.issime@wanadoo.fr

et je vous expédie le livre avec une dédicace. (15€ + 2,60€ de port)

ou durant la période estivale lors de lectures :

à la librairie "le Bateau Blanc" à Brignoles dans le Var, le 11 juillet matin

ou au festival (sous le marrainage de Francesca Solleville) :

de Saint Cirgues en Montagne dans l'Ardèche les 5 , 6 et 7 août

16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 16:06

Ouate.

Ouate mouillée,

squelette décharné comme un chien trempé.

Ouate blafarde d'un petit matin qui reste au lit.

Cri noyé, sans bulle.

L'eau se referme silencieusement sur son trou.

Ah, s'endormir paisiblement,

dans un cercueil chauffé, pour ne plus prendre froid.

Reste l'âme, esseulée, dans les courants d'air.

Un vent froid balaie le champ d'naviots.

Ce matin, je suis allé à la cérémonie de l'enterrement de Tignous à Montreuil, dans ma ville. Son cercueil est passé sous mes fenêtres, précédé de motards aux sirène hurlantes. Il devrait s'en retourner dans son cercueil. Le corbillard ne bouge pas. Tignous est réellement mort.

« De la musique avant toute chose ». Puis, discours sans âme d'un maire qui n'a ni compris ni senti le monde de l'insolence. Un curé marxiste qui récite qu'une de ses ouailles est morte. C'est son discours qui est mort. Mots-bulles de poisson froid.

Alevèque se déchaîne et monte Bellacio contre la pluie froide qui tombe mollement. Paradoxe, Tignous, au surnom catalan, est accompagné par un chant italien. Cela aurait pu être « l'estaca ». Reste à Teigne le pugnace du chant, sa joyeuse fermeté qui va caresser les nuages, c'est l'essentiel.

Christiane Taubira, à la sensibilité aiguisée comme la lame d'un poignard nous perfore le cœur, son intelligence concentre notre sang et nous remplit de chaleur. Humaine, simplement ; et au cœur du vif. Pas un papier, pas une note. Les mots de son âme dansent autour de nous. Mots de femme, flamme.

Les aiguilles du temps ont froid.

Longue attente, puis sortie de la mairie du cercueil. Une haie de flics hyper équipés, comme si le cercueil allait exploser !

À nouveau les motards pour précéder le cercueil. Être accompagné jusqu'à la tombe par des flics, drôle de destin pour un journaliste de Charlie...

Ma jeunesse est morte définitivement aujourd'hui.

8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 19:23

A Charlie, j'avais des amis. Certains sont morts.
Ils avaient accueillis certains de mes mots dans leurs colonnes, comme ça, contre la bêtise et l'intolérance.
Voici quelques mots qui me sont venus dans l'après-midi de l'assassinat.

Il ne faut surtout pas baisser les bras.
Alain

...

NOS CRAYONS SERONT NOS FUSILS

Nos Crayons seront nos fusils !
Réarmons-les !
Injectons du vitriol dans nos encres !

Les mots sont nos armes,
la poésie notre poudre,
le dessin fracasse l'intolérance.

Enragés de la liberté,
nous mordrons la bêtise à la gorge
et lui ferons rendre la haine.

Enragés de la liberté de dire,
Enragés de la liberté d'écrire,
Enragés de la liberté de dessiner,
Enragés de la liberté de chanter,
nous ne tairons pas la vie, l'amour sans chaînes,
nous ne courberons pas la nuque face aux croyances,
nous réarmerons l'insolence.

Enragés de fraternité,
nous continuerons de caresser les désirs
qui nous semblent bons,
nous voguerons jusqu'à l'horizon
bordé d'espoir.

Insoumis aux croyances et à leurs muselières,
réfractaires à l'intolérance et à ses baillons,
Avec ou sans blasphème,
nous respirerons à folles gorgées,
les bouffées de liberté portées par le vent,
nous susurrerons je t'aime
aux étoiles qui sont belles
sans voile sur leur toile.

Nos crayons seront nos fusils !
Aux crayons, le temps n'attend pas !

20 décembre 2014 6 20 /12 /décembre /2014 17:47
DEDICACE


Dédicace très sympathique dans une ambiance musicale et chaleureuse de mon dernier livre :

"Petit traité de savoir-vivre à l'usage des politiques" ou "Voyages extraordinaires dans le monde merveilleux de la municipalité de Montreuil".

Beaucoup de visiteurs, beaucoup d'amis et tout plein de dédicaces.

Merci à tous!!!