Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de alain callès
  • Le blog de alain callès
  • : Articles et poésies. Point de rencontre pour les amoureux des mots et de leurs couleurs.
  • Contact

Profil

  • alain Callès
  • Publication de livres. "éclats de verre" préfacé et porté en scène par Claude Confortès. "Lettres au plus proche du feu" préfacé par Didier Daeninckx et illustré par Claude Gaisne. Des articles sur différents thèmes, de poésies (notamment
  • Publication de livres. "éclats de verre" préfacé et porté en scène par Claude Confortès. "Lettres au plus proche du feu" préfacé par Didier Daeninckx et illustré par Claude Gaisne. Des articles sur différents thèmes, de poésies (notamment

alaincalles

Recherche

30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 11:20

Préface



Cher Lecteur, chère Lectrice...Attention!...

Ce livre est dangereux, plein de risques et périls.


L'alcoolique errant y est dépeint comme un forcené de la sensibilité.

Que devient cet être d'ombre, hurlant de délire et de souffrance quand il est guéri?

Mystère!...


Un homme solitaire, vibrant de révolte, éructant les mots marginaux de textes violents où le feu qui l'illumine brûle les sentiments.


Poète de la déchirure, il sublime la musique des consonnes, des voyelles, des phonèmes, des diphtongues.


Il y a « DADA »,

il y a le « SURRÉALISME »,

il y a le « SITUATIONNISME » qui tord le cou à la société du spectacle,

il y a le « LETTRISME »

et...

il y a les « TESSONS DE PROSE » et les « ÉCLATS DE VERRE » d'Alain Callès.

 

Claude Confortès

Paris le 10 novembre 2007

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alain Callès 26/01/2010 22:55


ben tu vois, j'ai obtempéré.
Et merci de ton commentaire sur mes prestations télévisuelles.
Alain


Edmée 19/12/2009 21:38


Je viens à la découverte d'un "Chloé des lyssiens" comme moi, mais on dirait que tu ne veux pas nous en faire savoir trop, ha-ha! Ou alors serais-tu à court de mots? Pas possible ...

Bonne chance, qu'on entende ta voix!

Caresses à tes ânes!